×

ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Lorsqu'on parle d'économie circulaire, une des pratiques possible est la symbiose industrielle. Cela consiste à mettre en commun les ressources des acteurs économiques du même territoire en vue de les économiser et d'en augmenter la productivité. Nous établissons les relations interentreprises avec...

Une approche collaborative

L'approche d'IMS consiste à mettre en œuvre des synergies collaboratives entre entreprises pouvant concerner :

  • La création de nouvelles activités afin de développer un esprit de cohésion entre les entreprises installées sur un même territoire (ateliers co-créatif, organisation de conférences, plateformes de communication, etc.)
  • La mutualisation de services aux entreprises (gestion collective des déchets, mobilité responsable, campagne anti-gaspillage, etc.)
  • La valorisation / l’échange de flux industriels (soutient dans les démarches d’économie circulaire).

Méthode

La préparation de nos ateliers de travail se base sur le processus de l’innovation sociale afin de mieux comprendre la problématique de l’usager. Dans une première étape, nous travaillons sur un diagnostic collaboratif (état des lieux) pour ensuite mettre en place des solutions qui engagent les acteurs dans une dynamique partenariale et favorisant l’apprentissage social. Nous encourageons l’implémentation de projets pilotes pour idéalement les développer à plus grande échelle et ultimement créer des changements systémiques.

Les zones d’activités, un terrain d’action privilégié

Les démarches d'IMS trouvent en particulier leur pertinence au sein des parcs d’activités, où la proximité des acteurs économiques favorise la collaboration.

 

Notre action s’inscrit dans le cadre du projet national Pacte Climat, une initiative pour une politique durable dans les domaines de la lutte contre les changements climatiques. IMS est actif sur le volet collaboration et communication entre communes et entreprises.

 
Pour plus d'informations sur l'initiative Pacte Climat, cliquez ici 
Télécharger notre brochure de présentation de Pacte Climat, cliquez ici

 

DEVELOPPEMENT D'UN RESEAU D'ENTREPRISES

Nous accompagnons la commune de Käerjeng sur la zone d’activité à Bascharage afin de travailler sur les problématiques du développement durable, telles que la mobilité, la gestion des espaces publics et le bien-être des employés.

En collaboration avec Myenergy et les communes, nous lançons un projet pilote avec les entreprises basées à Dudelange / Bettembourg.

 

CONTACTER LE PROJECT MANAGER

 

 



Tasse et verre

Tasse et verre
  • Temps

  • Difficulté

  • Coût

 

 

 

étApes

- Installation de lave-vaisselles

- Communication nécessaire en amont pour sensibiliser les collaborateurs

Difficultés

- Casse
- Vol
- Stockage
- Hygiène
- Choix de la matière utilisée

bonnes pratiques

- RBC a instauré un système de caution pour éviter le vol et inciter les collaborateurs à réutiliser plusieurs fois une même tasse.

- Electrolux a offert à chaque collaborateur une tasse avec son nom.

- Société Générale a décidé de mettre des messages de sensibilisation à même ses tasses.

Bon à savoir

Les tasses et verres ne sont pas dénués d’impact écologique notamment au moment de la production. Il est estimé qu’il faut utiliser une tasse plus d’une centaine de fois pour amortir ce cout écologique, vis-à-vis du cout de production d’un gobelet. Cependant, les tasses et verres sont facilement recyclables en cas de casse, ce qui les rend plus écologiques qu’un gobelet.

Il est préférable de communiquer en amont sur la mise en place d’un système de tasse, ces communications peuvent inclure une partie de sensibilisation en expliquant notamment pourquoi cette décision a été prise (consommation annuelle/mensuelle de gobelets, protection de l’environnement).

Mieux vaut éviter une phase de transition trop longue où tasses et gobelets cohabitent : ne laissez que des tasses aux collaborateurs.