×

3e édition du Speed Meeting : 93 partenariats signés ! Un record !

Publié le 6 juillet 2016

Ce 5 juillet, durant presque 2 heures, 32 associations luxembourgeoises et 22 entreprises membres d’IMS ont réalisé 93 partenariats lors de la troisième édition du Speed Meeting Part&Act, bourse d’échanges de biens (mobiliers, ordinateurs, fournitures bureautiques, etc.), compétences (informatiques, juridiques, de communication, etc.) ou de services selon leur domaine d’expertise.

L’événement, lancé officiellement par l’Échevin de la Ville du Luxembourg, Patrick Goldschmidt, visait à permettre aux entreprises et associations participantes de mieux se connaître mutuellement et de s’engager dans des échanges réciproques. À l’instar d’un Speed Dating, les participants ont eu 6 minutes pour présenter leurs besoins et leurs offres. Le but était pour les entreprises de satisfaire un besoin récurrent des associations et vice versa dans une logique gagnant-gagnant.

Cet événement s’inscrit dans le cadre du projet Part&Act qui offre, depuis plus de 4 ans, un accompagnement sur mesure dans la construction de partenariats Entreprises-Associations et propose un panel de partenariats diversifiés. 

 

Pour découvrir l'ensemble des photos de la 3e édition du Speed Meeting, rendez-vous sur Flickr !
Pour plus d'informations sur le Speed Meeting, cliquez ici 

Tasse et verre

Tasse et verre
  • Temps

  • Difficulté

  • Coût

 

 

 

étApes

- Installation de lave-vaisselles

- Communication nécessaire en amont pour sensibiliser les collaborateurs

Difficultés

- Casse
- Vol
- Stockage
- Hygiène
- Choix de la matière utilisée

bonnes pratiques

- RBC a instauré un système de caution pour éviter le vol et inciter les collaborateurs à réutiliser plusieurs fois une même tasse.

- Electrolux a offert à chaque collaborateur une tasse avec son nom.

- Société Générale a décidé de mettre des messages de sensibilisation à même ses tasses.

Bon à savoir

Les tasses et verres ne sont pas dénués d’impact écologique notamment au moment de la production. Il est estimé qu’il faut utiliser une tasse plus d’une centaine de fois pour amortir ce cout écologique, vis-à-vis du cout de production d’un gobelet. Cependant, les tasses et verres sont facilement recyclables en cas de casse, ce qui les rend plus écologiques qu’un gobelet.

Il est préférable de communiquer en amont sur la mise en place d’un système de tasse, ces communications peuvent inclure une partie de sensibilisation en expliquant notamment pourquoi cette décision a été prise (consommation annuelle/mensuelle de gobelets, protection de l’environnement).

Mieux vaut éviter une phase de transition trop longue où tasses et gobelets cohabitent : ne laissez que des tasses aux collaborateurs.