×

High-level conference on a proposal for a Corporate Sustainability Reporting Directive – the way forward

L'actu Développement Durable

La directive sur les rapports extra-financiers (NFRD) exige de certaines grandes entreprises qu'elles fassent rapport sur les questions sociales, les employés et l'environnement, les droits de l'homme et la corruption. Cependant, les informations qui sont actuellement communiquées ne répondent pas aux besoins. La Commission Européenne réexamine actuellement la NFRD afin de remédier à cette situation et de garantir que ces informations non financières soient communiquées, pertinentes, comparables, fiables et faciles à consulter et à utiliser. Le 21 avril 2021, la Commission a adopté une proposition de directive sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD), qui modifierait les exigences actuelles de la NFRD.
 
Cette conférence de haut niveau est l'occasion pour les parties intéressées d'en savoir plus sur les questions clés et les objectifs de la proposition et sur ses implications concrètes. Elle alternera entre des panels et des discours-programmes prononcés par des leaders européens et internationaux dans le domaine de la finance durable, dont le commissaire McGuinness. Les panels aborderont, entre autres, le rôle des normes d'information sur la durabilité dans la promotion de meilleures informations sur la durabilité de la part des entreprises.

Conférence le jeudi 6 mai à 12h00, en anglais.

Informations et inscriptions

Tasse et verre

Tasse et verre
  • Temps

  • Difficulté

  • Coût

 

 

 

étApes

- Installation de lave-vaisselles

- Communication nécessaire en amont pour sensibiliser les collaborateurs

Difficultés

- Casse
- Vol
- Stockage
- Hygiène
- Choix de la matière utilisée

bonnes pratiques

- RBC a instauré un système de caution pour éviter le vol et inciter les collaborateurs à réutiliser plusieurs fois une même tasse.

- Electrolux a offert à chaque collaborateur une tasse avec son nom.

- Société Générale a décidé de mettre des messages de sensibilisation à même ses tasses.

Bon à savoir

Les tasses et verres ne sont pas dénués d’impact écologique notamment au moment de la production. Il est estimé qu’il faut utiliser une tasse plus d’une centaine de fois pour amortir ce cout écologique, vis-à-vis du cout de production d’un gobelet. Cependant, les tasses et verres sont facilement recyclables en cas de casse, ce qui les rend plus écologiques qu’un gobelet.

Il est préférable de communiquer en amont sur la mise en place d’un système de tasse, ces communications peuvent inclure une partie de sensibilisation en expliquant notamment pourquoi cette décision a été prise (consommation annuelle/mensuelle de gobelets, protection de l’environnement).

Mieux vaut éviter une phase de transition trop longue où tasses et gobelets cohabitent : ne laissez que des tasses aux collaborateurs.