×

Social Business : face à l’urgence d’agir les entreprises doivent relever le défi

L’Économie Sociale et Solidaire (ESS) ouvre aujourd’hui une voie nouvelle à un entrepreneuriat où se conjuguent efficacité économique et utilité sociale, liberté et solidarité. À travers une étude complète du territoire national, IMS Luxembourg a analysé les enjeux et fait l’état des lieux des opportunités de développement de projets et/ou de création d’activités pour le Grand-Duché.

Quand l’engagement des entreprises se structure, l’impact sociétal et environnemental ne peut en être que renforcé comme ont pu en témoigner les invités de la table ronde dédiée à l’ESS lors du Luxembourg Sustainability Forum 2020. Trois idées principales pistes d’actions sont ressorties des débats :

  • Faire le choix d’une gouvernance différente ; souvent autonome dès la création de l’entreprise et donner au projet une finalité de préservation de l’environnement ou de renforcement de la cohésion territoriale. Les bénéfices sont ensuite réinvestis dans le maintien et le développement de l’activité.
  • Développer des joint-ventures, des partenariats et/ou des activités nouvelles comme le souligne Benjamin Cavalli, Directeur du Programme Malin : « dans les partenariats, l’association va bénéficier de l’expertise métier des entreprises et en contrepartie elle va apporter de nouveaux services à son partenaire ». Benoît Bonello, Directeur de l’Innovation sociale chez SUEZ, complète en ajoutant que « l’innovation de demain se trouve à la frontière entre ces deux mondes ».
  • Se rapprocher du secteur financier qui supporte des entreprises de l’ESS en identifiant des projets à impact positif.

 

Tout acteur national intéressé par la création de nouveaux projets répondants aux enjeux soulevés dans l’étude peut contacter IMS Luxembourg. L’étude est librement téléchargeable ici

 

Revivez l’édition 2020 du Luxembourg Sustainability Forum en visitant la chaîne YouTube d’IMS.

Tasse et verre

Tasse et verre
  • Temps

  • Difficulté

  • Coût

 

 

 

étApes

- Installation de lave-vaisselles

- Communication nécessaire en amont pour sensibiliser les collaborateurs

Difficultés

- Casse
- Vol
- Stockage
- Hygiène
- Choix de la matière utilisée

bonnes pratiques

- RBC a instauré un système de caution pour éviter le vol et inciter les collaborateurs à réutiliser plusieurs fois une même tasse.

- Electrolux a offert à chaque collaborateur une tasse avec son nom.

- Société Générale a décidé de mettre des messages de sensibilisation à même ses tasses.

Bon à savoir

Les tasses et verres ne sont pas dénués d’impact écologique notamment au moment de la production. Il est estimé qu’il faut utiliser une tasse plus d’une centaine de fois pour amortir ce cout écologique, vis-à-vis du cout de production d’un gobelet. Cependant, les tasses et verres sont facilement recyclables en cas de casse, ce qui les rend plus écologiques qu’un gobelet.

Il est préférable de communiquer en amont sur la mise en place d’un système de tasse, ces communications peuvent inclure une partie de sensibilisation en expliquant notamment pourquoi cette décision a été prise (consommation annuelle/mensuelle de gobelets, protection de l’environnement).

Mieux vaut éviter une phase de transition trop longue où tasses et gobelets cohabitent : ne laissez que des tasses aux collaborateurs.