×

Les résultats de la campagne Positive Drive Kirchberg ont été dévoilés

Huit organisations sur le territoire du Kirchberg, ayant mobilisé plus de 320 utilisateurs, ont participé à la campagne Positive Drive, en vue de mieux cerner les préférences de mobilité en ce qui concerne les trajets domicile-travail. Les résultats viennent d’être rendus publics lors d’un évènement, qui a récompensé un utilisateur assidu. 

Au cours de six semaines consécutives, les salariés des organisations participantes ont pu participer à un jeu de mobilité, via l’application Positive Drive. Les données récoltées ont permis d’analyser les modes de transports majoritairement empruntés par les utilisateurs. Par ailleurs, des prix variés ont été remis aux utilisateurs privilégiant des modes de transport durables. 

Ce 19 septembre, les résultats de la campagne ont été présentés, en présence du Ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, et de près de 100 participants. Retrouvez les photos ici.

Promouvoir la multimodalité 

L’une des principales tendances concerne l’utilisation de la voiture, puisque 7 personnes sur 10 privilégient ce mode de transport, pour des trajets de moins de 5 km. Cependant, et selon une enquête menée parallèlement auprès de 325 employés participants à la campagne, plus de 30% des répondants considèrent qu’ils peuvent circuler en sécurité à vélo sur le territoire du Kirchberg.

La réalité est que l’obtention d’une place de parking et d’une voiture de société n’incitent pas les employés à changer de comportement et tester les offres alternatives. Les résultats préliminaires de l’enquête et de la campagne démontrent ainsi qu’il est fondamental de continuer à promouvoir la multimodalité, encore sous représentée parmi les salariés et pouvant constituer l’une des clés de réponse aux problèmes de mobilité sur le territoire. Des actions de sensibilisation sont également à privilégier auprès des collaborateurs habitant à moins de 5 km de leur travail afin qu’ils empruntent davantage les transports en commun ou favorisent la mobilité douce. 

Cet évènement, qui s’inscrivait dans un cycle sur la Troisième Révolution Industrielle, a permis de rappeler que pour améliorer la mobilité au Luxembourg, il ne faut pas oublier de repenser le besoin et les raisons qui amènent les collaborateurs à se déplacer. En remontant à la source du problème, les solutions de demain, multimodales et digitales, émergeront rapidement.

 

POSITIVE DRIVE KIRCHBERG EN CHIFFRES
  • 8 organisations participantes
  • 326 utilisateurs quotidiens
  • 127 170 km enregistrés
  • Plus de 3 millions de points GPS analysés 
  • 6 semaines de récolte de données