Thématique du surendettement, quelles avancées après quatre ateliers de co-création ?

Publié le 17 novembre 2017

Mardi 14 novembre se tenait le quatrième et dernier atelier de co-création sur la thématique du surendettement des particuliers au Luxembourg. Une trentaine d’acteurs se sont réuni à nouveau au sein de l’incubateur d’entreprises sociales 6zero1 à Differdange pour poursuivre leur réflexion et concrétiser les projets issus du premier atelier.

Organisé conjointement par IMS Luxembourg, le Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Economie sociale et solidaire, l'ULESS et 6zero1 dans le cadre du projet Partners With Impact, ce premier cycle d’ateliers de co-création a pour ambition de faire émerger des solutions innovantes et collectives pour traiter le problème du surendettement au Luxembourg.

Depuis le début des ateliers, nous avons le privilège de bénéficier du soutien de l’association française CRÉSUS (Chambre Régionale du Surendettement Social), qui participe activement à nos ateliers dans une logique de co-création avec les acteurs luxembourgeois. CRÉSUS est un réseau d’associations sans but lucratif reconnu d’utilité publique, ayant développé une approche innovante en France pour lutter contre le surendettement grâce à un accompagnement personnalisé et à la création d’outils dédiés, en partenariat avec différentes institutions bancaires.

Sophie Keller, membre du Labo des Partenariats Alsace et en charge de la dynamique Start-Up de Territoires, nous aide également dans la construction de cette dynamique de co-création autour du surendettement.

Chaque atelier débute par des témoignages d’acteurs clés et de pratiques novatrices afin d’enrichir les réflexions et d’inspirer les participants, qui sont ensuite invités à réfléchir sur des projets concrets en petits groupes de travail.

Le 12 septembre, Christian Schumacher, responsable du service surendettement de la Ligue Médico-Sociale a ainsi fait un état des lieux de la question du surendettement au Luxembourg. Cette présentation a été suivie d’un témoignage d’une personne anciennement surendettée, qui a accepté de raconter son parcours.

Lors du troisième atelier, nous avons eu la chance d’accueillir Michael Ziegelmeyeret Gastion Giordana de la Banque Centrale de Luxembourg qui ont exposé les résultats de leur cahier d’études sur l’endettement des foyers et la vulnérabilité financière au Luxembourg. Les participants ont également pu être inspiré par l’expérience de Catherine Joubert, qui a expliqué depuis Niort la démarche de son entreprise Inter Mutuelle Assistance, qui s’implique dans la prévention du surendettement. Enfin, ce sont Jean-Louis Kiehl, inspirant fondateur de CRÉSUS et Laurent Boucherat, intrapreneur engagé et responsable des clients fragiles au sein de la Banque Postale en France, qui ont clôturé les témoignages sur le thème du surendettement.

Les personnes présentes ont ensuite eu l’occasion de travailler en petits groupes sur trois projets concrets traitant des thèmes-clés du surendettement.

Ils ont notamment bénéficié lors du dernier atelier de l’expertise de Jean-Louis Kiehl, Laurent Boucherat et Chantal, ancienne surendettée, qui ont donné encouragements et conseils dans chaque groupe de travail.

Projet d’application mobile d’éducation financière

Face au manque de connaissances financières et budgétaires chez les jeunes, les participants ont travaillé sur le développement d’une application mobile ludique et utile qui permettrait aux jeunes d’apprendre à prendre en main leur budget et à financer des projets.

Les réflexions lors du dernier atelier ont notamment permis de définir les fonctionnalités clés de l’application et les messages à faire passer à la cible des jeunes afin de changer leur vision du budget.

Projet d’outil de prévention du surendettement

Pour remédier au manque de prévention et d’anticipation de la part des acteurs publics et privés face au phénomène du surendettement, ce groupe de travail a réfléchi à l’élaboration d’un outil d'analyse permettant aux organisations luxembourgeoises de détecter les profils à risque parmi leurs employés ou clients et de prévenir toute situation de surendettement à travers un accompagnement budgétaire.

Nous cherchons notamment à mobiliser des institutions bancaires pour s’engager sur ce projet innovant et précurseur sur le thème du surendettement.

Projet de campagne de sensibilisation nationale

Nous avons fait un double constat : le réseau d’accompagnement des personnes surendettées au Luxembourg n’est pas suffisamment visible et coordonné et le tabou qui existe autour de ce sujet empêche les personnes touchées d’entrer en contact avec les services compétents.

L’ambition de ce projet est donc de briser le tabou sur le surendettement au Luxembourg et d’en parler différemment à travers une campagne de sensibilisation nationale qui incite à utiliser les dispositifs existants.

Les participants ont ainsi réfléchi aux moyens à mettre en place pour concrétiser cette campagne à envergure nationale pour laquelle la contribution de tous les acteurs concernés est nécessaire, des entreprises privées aux organisations publiques en passant par les structures sociales.

 

La contribution de chacun a permis jusqu’ici de réfléchir et de modéliser des solutions adaptées à la situation luxembourgeoise qui permettent d’aborder concrètement le problème du surendettement.

Des défis restent encore à relever à la suite de ces quatre ateliers et les acteurs engagés dans la poursuite des projets bénéficieront d’un suivi de la part d’IMS.

 

Atelier de co-création : Lutte contre le surendettement, le 14 novembre 2017

Si la thématique vous intéresse ou que vous souhaitez contribuer à l’un des projets, n'hésitez pas à contacter camille.gaudin@imslux.lu ou lorraine.marquis@imslux.lu

 

Merci à tous les participants des ateliers :

ABBL, APGS, Arcelor Mittal, Banque Centrale du Luxembourg, Banque Européenne d'Investissement, BGL BNP Paribas, CIGL Hesperange, CIGL Walferdange, CNPSES, CRÉSUS, CSSF, Delecto, EIS Epicerie, ENOVOS, Fondation IDEA, Fortuna Bank, Groupe Action Surendettement, Hôpitaux Robert Schuman, INFINE, ING Luxembourg, Inter-Actions, Jonk Entrepreneuren, Ligue Médico-Sociale, Microlux, Ministère de la Famille, Office Social de la Ville de Luxembourg, POST Luxembourg, PwC Luxembourg, Wunnéngshëllef